ANNULÉ – Projet XVII s’empare des « Chants de Maldoror »

ANNULÉ – Projet XVII s’empare des « Chants de Maldoror »


mardi 24 mars 2020

Genève - 19:30

L’Abri

Place de la Madeleine 1
1204 Genève
Situer sur la carte

ANNULÉ – Projet XVII s’empare des « Chants de Maldoror »

Une lecture électro-performative

Proposé par la Maison de Rousseau et de la Littérature

Après avoir mis en voix et en musique les vers de Baudelaire, Guillaume Pidancet et Michael Borcard de Projet XVII s’emparent des sulfureux « Chants de Maldoror » pour une lecture performative, aux vibrations électro-poétiques.


Œuvre inclassable et provocante écrite dans une prose poétique, texte de référence pour les Surréalistes, « Les Chants de Maldoror » fascinent. Rédigé par le Comte de Lautréamont à la fin du 19e siècle, ce bijou noir de la littérature suit l’errance de son protagoniste Maldoror, un être satanique, un archange du Mal en guerre contre Dieu. Des six chants, Guillaume Pidancet et Michael Borcard en sélectionnent un pour cette lecture musicale qui reste strictement fidèle au texte. Cette fidélité est d’ailleurs la marque de fabrique des deux artistes, qu’il s’agisse de leur précédent travail sur Baudelaire ou sur le « Frankenstein » de Mary Shelley. Leur leitmotiv: donner la poésie en partage, faire entendre de manière vivante et inattendue des œuvres classiques qui appartiennent à l’imaginaire collectif. Ils proposent ici une expérience sonore, entre la transe et l’étrange, rythmée par la voix magnétique du premier et la palette électro-progressive du second.

Découvrez une autre performance originale de ces mêmes artistes le 3 avril à 20h30 à la Grange à Emile, à Martigny: les Cellules poétiques donneront carte blanche à Projet XVII et Ostande.


Générique

Guillaume Pidancet – Projet XVII
Michael Borcard – Projet XVII


En savoir plus

Projet XVII a vu le jour en 2017. Le premier spectacle était dédié à Charles Baudelaire: entremêlant les textes des Fleurs du Mal et les Petits poèmes en prose à des compositions éléctros originales, Guillaume Pi et Michael Borcard ont fait entendre la force de l’oeuvre du poète. Actuellement, le duo s’offre un nouveau challenge, Mary Shelley – Frankenstein ou le Prométhée moderne, à voir dans les salles de Suisse romande

Projet XVII – Baudelaire « Enivrez-vous »